Magic Leap One : Une promesse qui se précise

On entend parler de Magic Leap depuis 2011, soit plus de 6 ans désormais que cette start-up plutôt secrète nous promet des lunettes de réalité augmentée ou de réalité mixte, et il faut bien avouer qu’on était un peu passé à autre chose. Pourtant, si la compagnie américaine était discrète depuis presque deux ans, la levée de fond continuait, et des géants comme Google ou Alibaba ont investi dans le projet. Aujourd’hui, Magic Leap est une des start-up de la réalité virtuelle les plus capitalisées au monde, avec pas moins de 1,9 milliards de dollars pour mener à bien son projet.

Le système Magic Leap One vient donc d’être présenté au grand public, et tout le petit monde de la VR est en ébullition après cette nouvelle, qui bouleversera peut-être aussi l’industrie du porno d’ici quelque temps… Que font donc ces lunettes high-tech bizarres ? Petite présentation !

Un trio d’appareil

Les lunettes portent le nom de Lightwear. Pour l’instant, le design est un peu grossier, et rappelle des lunettes de glacier, mais c’est tout de même bien plus compact que ce que l’on connaît avec les casques VR. Cela dit, le design devrait évoluer, la version présentée n’est pas le modèle final qui sera mis en vente et distribué au grand-public.

Quoi qu’il en soit, c’est déjà assez moderne et le porteur semble tout droit sortir d’un film de science-fiction, ou du futur… Mais le futur est déjà là et les lunettes ne sont pas seules. En effet, elles fonctionnent à l’aide d’un petit boîtier, le Lightpack, qui est un mini-ordinateur qu’on accroche à la ceinture, et d’un contrôleur tactile baptisé (un peu facilement) Control. À eux trois, ils forment le fameux système Magic Leap One.

magic leap one prix

 

Pas disponible tout de suite

Le Magic Leap One est vraiment futuriste et donne forcément envie aux amoureux de nouvelles technologie de l’essayer de suite. Malheureusement, il va falloir attendre encore un peu. En 2018, le système sera simplement disponible aux designers, aux développeurs et à tous les autres créatifs susceptibles de faire évoluer le produit et de trouver des applications.

Un Creator Portal (portail pour les créateurs) sera d’ailleurs lui aussi lancé en 2018, afin de permettre à la communauté qui est déjà en train de grandir, d’accéder à un ensemble de documents, d’informations et d’outils qui donnera la possibilité de concevoir des applications en réalité mixte pour le Magic Leap One.

Tout un univers à inventer, mais déjà de belles promesses

Alors oui, le système possède un look futuriste, mais il peut faire quoi exactement ? Le site officiel de Magic Leap reste encore assez mystérieux, mais liste tout de même quelques usages, qui étaient déjà mis en avant avec les casques de réalité virtuelle.

On découvre par exemple une interface Web spécialement conçue pour le Magic Leap One, qui fait la part belle aux objets en trois dimensions. On comprend qu’il sera possible de regarder des objets virtuels sous tous les angles, ce qui devrait être pratique pour la présentation des produits sur les sites de vente en ligne, notamment.

Une fonction « display on demand » va nous donner la possibilité d’afficher deux écrans en 2D devant nos yeux, pour d’un côté consulter nos mails, tout en (je l’espère) regardant une des dernières vidéos torrides sur Badoink. 

Mais bien sûr, c’est surtout pour la superposition d’éléments virtuels en 3D sur des surfaces de l’environnement réel, que ces lunettes du futur devraient être intéressantes. Là encore, pour en revenir à ma passion principale, il est possible qu’on voit apparaître dans notre salon, une danseuse dénudée accrochée à sa barre de pole dance. Ceux qui préfèrent les jeux vidéo devraient trouver un maximum d’applications sympas, toujours en interaction avec le monde réel, et on peut aussi imaginer un nouveau type de visio conférence, avec notre interlocuteur qui se retrouve à côté de la danseuse dans le salon.

magic leap one pas cher

 

Du vieux mais surtout du neuf

Le système repose sur un ensemble de technologies que l’on connaît déjà et qu’on a déjà aperçu sur des lunettes de réalité augmentée comme les Holosens, mais il y a aussi du nouveau, avec notamment le digital Lightfield que les concepteurs définissent comme « un champ lumineux photonique qui génère une lumière numérique sur différentes profondeurs et qui se mêle parfaitement avec la lumière naturelle ». C’est ainsi que Magic Leap promet un résultat où les éléments réels et numériques coexistent parfaitement dans un même espace.

Le fabricant basé en Floride assure que ce sont les meilleures lunettes pour détecter les surfaces et les objets, et qu’ainsi l’interaction entre le réel et le virtuel se fait de la meilleure des façons. On pourra même poser un objet virtuel sur une table, et le retrouver au même endroit quelques heures ou quelques jours plus tard.

Cela implique cependant une puissance de calcul assez importante, des interfaces nouvelles, mais aussi une gestion du son qui devra être à la hauteur. La spatialisation va devoir être impeccable. La start-up promet déjà une puce ultra puissante qui devrait gérer des graphismes HD en offrant les performances d’un PC portable.

Pour l’instant, il n’y a pas vraiment de précisions, et les performances d’un « PC portable », ça ne veut pas dire grand-chose tant il y a de différence entre un pc gaming et un ultraportable bureautique. Quoi qu’il en soit, le site officiel promet qu’il y aura un niveau de détail élevé, avec une excellente réactivité. La promesse est donc vraiment séduisante, et les fonds sont là pour concevoir un produit très performant. On ne connaît pas encore la date de sortie, ni le prix, mais il nous tarde déjà d’en savoir plus !