Comparatif lunettes AR : Les meilleures lunettes de réalité augmentée

Si la réalité virtuelle avait pris le pas sur la réalité augmentée, notamment avec des casques comme l’Occulus Rift ou bien des produits bien moins chers tels que le Samsung Gear VR, le retour en force de l’AR (Augmented Reality) ne peut plus être ignoré. Cette technologie n’en est qu’à ses balbutiements, mais tous les spécialistes s’accordent pour prévoir un succès important dans les prochaines années.

Je vous propose donc ici de découvrir ce qui se fait déjà, avec les meilleures lunettes AR disponibles ou bientôt en vente, et je vous parle des différentes possibilités et usages de la technologie de réalité augmentée.

Les meilleures lunettes de réalité augmentée

Microsoft HoloLens

microsoft hololens avis C’est actuellement ce qui se fait de mieux, mais c’est aussi atrocement cher. Vendu en France à 3 299 € pour la version développeur et disponible en version commerciale pour la modique somme de 5 489 €, HoloLens s’adresse essentiellement aux professionnels ou aux personnes très aisées, prêtent à dépenser un gros paquet de billets pour découvrir une expérience assez inédite.

Quoi qu’il en soit, ces lunettes offrent une qualité d’image excellente avec une intégration d’objets virtuels dans le réel de très bonne facture. Ce n’est pas pour rien si la Nasa utilise déjà ces casques pour de nombreuses applications, comme envoyer virtuellement des scientifiques sur Mars, par exemple. Découvrez notre avis complet en cliquant ici.

Epson Moverio BT300

Epson Moverio BT300 avisOrientées vers l’industrie et les entreprises, Epson propose tout de même un produit très complet. Les BT200 (dont je parle plus bas), avaient déjà séduit beaucoup de monde grâce à une utilisation pratique et une belle fluidité, les BT300 sont un produit amélioré, plus léger avec des meilleurs capteurs et un processeur plus puissant.

Les applications sont beaucoup plus nombreuses, puisqu’on peut désormais s’immerger dans des environnements virtuels, et également créer des entraînements sportifs avec des objets virtuels. Il y a même un partenariat avec Dji, qui doit permettre de contrôler un drone simplement avec le regard de manière très intuitive.

Sony SmartEyeGlass

Sony SmartEyeGlass Disponible depuis 2015, cette paire de lunettes à réalité augmentée s’adresse surtout aux développeurs, afin de créer des applications pour des projets futurs. Quoi qu’il en soit, à 800€, c’est un excellent produit, compact et efficace qui fonctionne soit avec des écrans, soit à l’aide d’une plaque holographique. On peut donc faire apparaître des hologramme sur un plateau, ce qui est évidemment excellent pour animer des réunions ou bien pour jouer à certains jeux de plateau qui seront alors plus vrais que nature.

De nombreuses applications ont été créées, et c’est un projet qui séduit beaucoup de monde. On ne sait pas en revanche pour l’instant si une autre version orientée grand-public est prévue. Quoi qu’il en soit, les Sony SmartEyeGlass font partie de ce qui se fait de mieux.

Magic Leap One

Magic Leap One Pas encore sortie puisqu’elles ne seront disponibles pour les développeurs qu’à partir de 2018, les Magic Leap One s’annonce toutefois comme la belle promesse du moment. Google ou encore Alibaba sont derrière le projet, qui est financé à hauteur de 1,9 milliards de dollars, soit le projet le plus cher de la VR ou de l’AR.

Magic Leap One est un système composé d’une paire de lunettes, d’un petit ordinateur qu’on accroche à la ceinture, et d’un contrôleur tactile que l’on tient dans la main. Ce devrait être un produit s’approchant de HoloLens, avec une vision plus large et pour un prix beaucoup plus attractif. On teste le produit dés que possible, et vous pouvez être sûrs que nous sommes particulièrement impatients. Voir notre article complet en cliquant ici.

Meta 2

Meta 2 avisC’est le principal concurrent de l’HoloLens, et il est tout de même vendu prés de 3 fois moins cher. Ça reste un prix élevé, mais c’est tout de même beaucoup plus accessible. La résolution est moins bonne que chez Microsoft, mais le champ de vision est plus large. Le Meta 2 est filaire et ne s’utilise donc qu’à la maison, mais c’est pour l’instant le lot commun de la plupart des lunettes de réalité augmentée qui ne passent jamais inaperçu.

Ses performances sont très bonnes, avec une excellente fluidité et la possibilité d’interagir directement avec nos mains sur des objets virtuels apparaissant dans le monde réel. Si vous connaissez le film Minority Report avec Tom Cruise, alors c’est un peu le même système.

Lire notre guide d’achat sur les Lunettes AR

 

ODG R7 AR

ODG R7 AR avisSur chaque verre, on trouve des lentilles transparentes offrant une définition de 1080p avec un champ de vision de 40°. Il y a une caméra de 4 Mp permettant de faire des vidéos 3D, une reconnaissance vocale, le Wi-Fi et le Bluetooth, mais surtout de nombreux capteurs, dont un magnétomètre, un accéléromètre et un gyroscope.

On adore le look de ces lunettes qui peuvent presque passer pour des lunettes de soleil normale. Elles sont à la fois sobre, élégante et légère, ce qui est évidemment un atout de poids pour ce type de matériel. Le prix est en revanche assez élevé, puisque le tarif de lancement est à 2 750€.

Vuzix Blade 3000

Vuzix Blade 3000 aviBasé sur le concept de la Google Glass, la Vuzix Blade 3000 possède cependant un design vraiment plus sympa et passe-partout. L’écran est projeté sur le verre droit, et on va alors pouvoir recevoir tout un tas d’information, comme nos SMS, nos mails, ou encore lire différents Widgets comme la météo ou quelques informations en temps réel.

La caméra enregistre des vidéos en 1080p en toute discrétion, et des développeurs travaillent pour offrir toujours plus de possibilités. Là encore, le prix n’est pas à la portée de tous, puisqu’il faudra débourser 1 000 dollars pour les obtenir (prix de lancement fin 2017).

Epson Moverio BT-200

Epson Moverio BT-200Sur le marché depuis quelques années déjà, l’Epson Moverio BT-200 connaît un succès bien meilleur que les Google Glass. Plutôt orientées vers les professionnels et les entreprises, elles permettent grâce à deux minis écrans d’une définition de 960 x 540 pixels, une expérience immersive plutôt étonnante.

On peut recevoir des informations dans chaque œil, et connaître par exemple la taille ou la distance d’un objet réel. Il est également possible de regarder des vidéos et d’avoir l’impression de visionner un grand-écran. Les applications et les outils sont assez nombreux et le prix de lancement des lunettes était de 699€.

Recon Jet

Recon Jet Il s’agit tout simplement de l’équivalent sportif des Google Glass. Le look sport ne se cache pas, et mis à part le petit module électronique sur l’œil droit, ces Recon Jet ressemble à de véritables lunettes de cycliste ou de coureur. C’est d’ailleurs à ça qu’elles servent, nous offrir des informations pendant nos efforts.

On pourra connaître la distance parcourue ou celles à parcourir, les calories dépensées, le dénivelé, la vitesse de course, etc. Le coureur peut également lire ses mails ou ses SMS, mais aussi recevoir des appels et plein de chose encore. Les applications sont relativement nombreuses, pour le sport, mais pas seulement. Ces lunettes de sportif du futur sont proposées au prix de lancement de 499€.

Optinvent Ora-1

Optinvent Ora-1 Voici des lunettes de réalité augmentée modulables. En effet, il est possible de régler la part du verre où apparaissent les informations virtuelles. Du coup, pour certains types d’utilisation, on a simplement quelques données qui s’inscrivent dans un coin et qui ne gênent absolument pas la vue de l’utilisateur. C’est à la fois très simple et très pratique.

Les lunettes fonctionnes avec toutes les applications compatibles du Play Store, mais elles sont complètement autonomes. Il n’est pas forcément nécessaire de les synchroniser à un smartphone pour en profiter, ce qui est évidemment une très bonne chose.

CastAR

CastAR  avisIci, le projet est différent. Il ne s’agit de lunettes AR « traditionnelles ». Elles fonctionnent en binôme avec un plateau qui permet de faire apparaître les informations sous forme d’hologrammes. Partout ailleurs où on regarde, il ne se passe rien, mais sur le plateau, un monde prend vie, et il n’est visible que l’on porte les lunettes devant les yeux.

Un contrôleur est fourni pour interagir avec les éléments qui apparaissent. C’est un outil qui peut être très sympa pour animer quelques réunions d’entreprise, mais aussi pour jouer à des jeux de plateaux qui prennent ici tout leur sens.

Icis

Icis smart glasses avisIl s’agit de la paire de Google Glass la plus discrète du marché. Elle ne permet évidemment pas les prouesses techniques des HoloLens ou des Meta 2, mais donne la possibilité d’afficher tout un tas d’informations, comme les SMS, les mails, l’heure, de filmer ou encore d’enregistrer. On peut évidemment prendre des appels directement, et utiliser tous les widgets disponibles de l’application SocialFlo

Leur design très discret se démarque réellement de la concurrence, et c’est sûrement ce qui fait leur force. Il faudra y regarder à plusieurs fois avant de se rendre compte que ce ne sont pas des lunettes normales. Le prix est tout à fait correct, puisqu’au lancement elles coûtaient moins de 250 $.

Google Glass 2

Google Glass 2 Après l’échec cuisant de la première version, Google a décidé de proposer un produit plutôt orienté vers l’industrie. C’est donc un concurrent direct aux Epson qui s’adresse aux professionnels essentiellement, mais qui doit répondre à une demande constante. On imagine que Google a appris de ses erreurs et que les applications sont plus pertinentes.

Quoi qu’il en soit, il s’agit surtout de lunettes d’instruction, qui doivent permettre de travailler plus vite et d’avoir les informations que l’on cherche aussi rapidement que possible. On retrouve évidemment une caméra, des micros et des capteurs pour analyser parfaitement tout ce qui nous entoure.

GameFace Labs VR

GameFace Labs VR Si vous hésitez entre un casque de réalité virtuelle et des lunettes de réalité augmentée, alors le GameFace Labs VR pourrait être le choix idéal pour vous. En effet, il s’agit d’un casque hybride capable de gérer les deux technologies avec une très bonne résolution pour les deux utilisations.

C’est donc un modèle assez complet qui permet de fonctionner avec de très nombreuses applications, et qui marche de manière de totalement autonome, sans avoir besoin de le connecter à un smartphone. Son prix de lancement était à 500€, ce qui est dans la bonne moyenne pour un produit capable de faire autant de chose.

IMMY N.E.O iC 60

IMMY neo ic 60Il s’agit également d’un casque hybride, capable de switcher d’un environnement de réalité virtuelle, à un fonctionnement en réalité augmentée. Il possède un champ de vision de 60°, contre 30° pour un HoloLens, ce qui est déjà très encourageant sur ces potentielles capacités. Les promesses sont vraiment belles pour ces lunettes au look ravageur.

Les développeurs ont eu accès à ce casque à la fin de l’année 2017 et on espère pouvoir découvrir ce IMMY N.E.O iC 60 très prochainement. Les concepteurs promettent une qualité d’image et d’immersion au-dessus de la moyenne, on ne demande qu’à voir !

La réalité augmentée, c’est quoi ?

Définir la réalité augmentée, ce n’est pas si simple. Il existe en effet plusieurs technologies que l’on classe finalement dans ce terme générique, qui est d’ailleurs de plus en plus remis en question, puisque ce n’est pas la réalité qui est augmentée, mais bien notre perception de cette dernière. Le terme de réalité virtuelle est apparu presque en même temps que celui de réalité virtuelle.

La différence entre les deux est la suivante : En réalité virtuelle, on s’immerge complètement avec un casque VR devant les yeux qui nous amène dans un autre monde. On ne voit plus du tout ce qui se passe autour de nous. À l’inverse, la réalité augmentée nous laisse dans notre espace, mais elle ajoute des éléments virtuels à notre environnement. Ainsi, on peut faire apparaître des choses dans notre salon ou sur la table de la cuisine.

Le but sera surtout d’intégrer des éléments en trois dimensions, puisque nous sommes dans un monde en 3D. On combine alors le monde réel avec des données numériques, et une modification du monde réel va automatiquement entraîner un changement de l’ajout numérique.

Les différents types de réalité augmentée

Actuellement on trouve principalement trois types de réalité augmentée : Via la caméra et l’écran d’un smartphone, avec des lunettes donnant quelques indications sur notre environnement, et avec des lunettes permettant d’ajouter des éléments virtuels dans notre décor.

La réalité augmentée avec smartphone

Ici, c’est à la portée de n’importe qui. On trouve de nombreuses applications de réalité augmentée pour smartphone. On peut par exemple considérer les filtres Snap, Facebook ou autre comme de la réalité virtuelle. En effet, on ajoute autour de nous des éléments de décors qui n’existent pas en réalité, ou bien on s’ajoute un museau de chien, une barbe ou des yeux d’une couleur différentes.

Le jeu Pokemon Go est un jeu de réalité augmentée puisqu’on va capturer les petits animaux virtuels dans le monde réel. On les voit apparaître dans notre jardin, ou bien dans la rue, grâce à la caméra de notre smartphone.

realite augmentee smartphone

 

La réalité augmentée indicative ou d’instruction

Ce type de lunettes, comme les Google Glass, permettent d’afficher des écrans sur les verres, et de découvrir ainsi des informations ou bien de regarder des vidéos ou de voir un interlocuteur en visio conférence. On va pouvoir lire nos SMS ou nos mails, mais également avoir tout un tas d’informations. Il est par exemple possible de suivre des flèches pour retrouver son chemin.

Cependant, tout apparaît sur des écrans 2D, et il n’y a donc pas réellement d’interaction entre le monde réel et les données numériques. Il s’agit plutôt d’un accessoire qui permet de ne pas sortir son smartphone, que ce soit pour prendre des photos, se repérer ou consulter la plupart des informations que l’on trouve sur l’écran de notre smartphone.

La réalité augmentée (la vraie!)

Celle qui nous intéresse particulièrement, c’est la réalité augmentée, que l’on nomme aussi réalité mixte, et qui nous permet d’avoir des objets en 3D virtuels qui s’intègrent à notre décor bien réel. Ce type de lunettes coûte pour l’instant très cher, mais les prix finiront forcément par baisser avec le temps.

Les applications sont réellement nombreuses, et c’est ce qui se rapproche le plus des hologrammes, tel qu’on nous les présente dans les films depuis très longtemps. En mettant nos lunettes AR, on peut voir apparaître tout un monde, ou simplement quelques éléments. Ce peut-être des objets, mais également des être vivants.

Ainsi, un jeu d’échec peut prendre vie sur notre table de salon, un prof de gymnastique nous donne des cours particuliers et est à côté de nous, on peut même tourner autour de lui, ou bien un dragon géant flotte dans le ciel. Les possibilités sont seulement limitées par l’imagination des développeurs.

La réalité augmentée et le sexe

Évidemment, nous sommes ici sur la PipeSansTabac.com, et on s’est donc imaginé toutes les évolutions que pouvait apporter la réalité augmentée sur le petit monde du porno, voir même sur notre vie sexuelle.

Là encore, on peut réellement tout envisager. La maison est bien calme aujourd’hui, mais en mettant les lunettes devant les yeux, on découvre des strip-teaseuses dans chaque coin du salon. Elles sont en 3D, et le son spatialisé nous donne l’impression de même entendre leur pas ou les claques qu’elles se mettent sur les fesses !

Le lit d’une pornstar pourra apparaître dans notre salon. On pourra alors jouer les voyeurs, tourner autour de la scène et s’approcher au plus prés pour découvrir les détails du tatouage de notre hardeuse favorite. Bref, il n’y a là encore aucun limite et on sait que l’industrie du porno sait exploiter les technologies au maximum.

La réalité augmentée n’en est qu’à ses balbutiements, mais les promesses sont réelles très belles. Peut-être plus encore que la réalité virtuelle, qui nous pousse à nous immerger seul, la réalité augmentée pourrait séduire beaucoup plus le grand-public. Si les lunettes ne sont pas encore toujours très agréables à porter, elles sont tout de même de plus en plus légères et compactes, et on peut espérer que dans le futur, de simples lentilles connectées nous permettent de voir le monde différemment, lorsqu’on en aura envie !