Oculus Quest, Avis et test : La vraie VR est enfin là ?

oculus quest avis

On s’approche… La réalité virtuelle progresse et l’Oculus Quest est clairement le premier casque complètement autonome qui me donne des frissons sur mon petit corps musclé et glabre… J’avais déjà testé l’Oculus Go il y a un peu plus d’un an, mais là on monte clairement en qualité, et on commence à découvrir la VR, telle que nous la révions il y a quelques années.

Dans ce test, je te dis tout ce qu’il faut savoir sur l’Oculus Quest (disponible ici). Confort, utilisation, jeux et qualité d’immersion, je peux déjà te dire que c’est mieux que tout ce que tu as eu l’occasion d’essayer jusque-là !

  • L'avis de la PipeSansTabac
  • Qualité d'image
  • Immersion
  • Autonomie
  • Rapport qualité/prix
4.8

Résumé

C’est le meilleur casque de réalité virtuelle du marché ! En 2019, on ne trouve rien de mieux, en terme d’immersion, de simplicité d’utilisation et de performances vidéos. C’est le top, et vous allez l’adorer !

Design et ergonomie

oculus quest avis

Comme d’habitude, Oculus fait dans la retenue, et je dois dire que j’apprécie plutôt ça. Il n’y a pas de lumières et de couleurs flashy sur le casque, comme sur un Playstation VR, le Quest est gris sombre, avec une forme épurée.

La qualité de fabrication est vraiment impeccable. Les plastiques sont solides et agréables au touché, et une grande partie du casque est couverte d’un tissu à la fois doux et robuste. Les finitions sont simples, mais on sent que c’est du matériel haut de gamme. On retrouve plusieurs traits de ressemblance avec l’Oculus Rift original, à la différence près qu’aucun câble ne nous relie à un ordinateur, ce qui fait évidemment toute la différence.

Contrairement à l’Oculus Go qui n’offrait qu’une seule télécommande, l’Oculus Quest est fourni avec deux manettes Oculus Touch. Elles ont été un peu améliorées par rapport à celles du Rift, avec un arceau de tracking désormais au-dessus de la main et surtout une matière en caoutchouc, agréable en main, qui assure une excellente préhension. Même si vous aimez remuer vos bras comme un sauvage, vous ne lâcherez pas la manette.

Enfin, votre casque est livré avec un contour pour les yeux supplémentaire et un accessoire qui permet aux porteurs de lunettes de ne pas cogner leurs montures contre les lentilles, et ainsi éviter des rayures.

Un très bon confort

On ne va pas se mentir, le casque pèse un peu lourd avec ses 570 grammes. Ce sont 100 grammes de plus que le Rift, à cause de la batterie et de l’électronique embarqué. Cela dit, comme il n’y a plus les câbles on ne sent pas vraiment de grosse différence. Ça reste tout de même un point d’amélioration pour les prochains casques de la marque.

Le contour des yeux est assez tendre pour ne jamais nous faire mal au visage, et le système de sangle très au point, permet de serrer parfaitement notre matériel. Même si on bouge violemment la tête, l’Oculus Quest reste bien en place.

Un ventilateur à l’intérieur du casque permet d’évacuer la chaleur, et puis de toute façon, il ne chauffe quasiment pas. Du coup, aucune buée ne s’installe sur les lentilles, et même devant mon porno VR préféré, alors que transpiré de bonheur, le casque n’était pas désagréable à porter, bien au contraire.

La qualité d’image

oculus quest test

On va parler un peu de technique, avec la qualité des écrans Oled PenTile. Ils offrent une définition idéale de 1440 x 1600 pixels, au-dessus du Rift et équivalent à un HTC Vive Pro. Cette structure PenTile divise deux sous-pixels pour un pixel, ce qui permet de lisser l’image. Il y a toujours un petit effet grille, mais réellement très léger, on l’oublie dès les premières minutes de jeu ou de vidéo. Les lentilles sont excellentes, et adoucissent du mieux possibles l’image. Ce lissage participe à l’amélioration des vidéos qui passent devant nos yeux.

Au final, l’effet grille est bien moins présent que sur tous les casques VR que j’ai eu l’occasion de tester, dont l’HTC Vive Pro qui était jusque là celui qui offrait les meilleures performances. Pour un casque autonome, sans câble, c’est juste une merveille !

Du côté des couleurs, c’est également parfait, le processeur affiche tout comme il faut, que ce soit des couleurs fluorescentes flashy ou des verts et des bleus très naturel. Le contraste est excellent, sans surprise étant donné la technologie Oled toujours performante à ce niveau-là.

Qualité audio

On retrouve le même fonctionnement que sur l’Oculus Go. Il n’y a pas d’écouteurs intra-auriculaires, mais bien deux petits haut-parleurs directionnels, directement intégrés à l’intérieur des sangles. L’utilisation est évidemment très pratique. Il suffit de poser le casque sur la tête, et rien de plus, pour avoir le son et l’image.

Forcément, les performances sont un peu limitées. Il y a un manque de puissance, notamment pour les basses, et la spatialisation n’est pas grandiose. Pour gagner en immersion, on va évidemment préférer brancher un bon casque ou des écouteurs performants. Ça tombe bien, les sorties casques du Quest sont vraiment performantes. On va donc pouvoir profiter des performances des meilleurs casques.

Une expérience utilisateur au-dessus du lot

oculus quest test

Commandez ce casque

 

La qualité vidéo est excellente, le son correct sans être génial, le confort d’utilisation est très bon, mais au final, comment se déroule une session avec ce casque VR sur la tête ? La phase d’installation est déjà assez surprenante et nous plonge directement dans le bain. Le but est clairement de rendre la réalité virtuelle accessible à tous, très simplement, et ça marche !

Dès qu’on met le casque sur la tête, il se met en mode « Pass through ». Vous pouvez alors continuer à voir à l’extérieur du casque, grâce à des caméras aux quatre coins de l’Oculus Quest. Avec une manette, vous allez devoir limiter votre aide de jeu. L’interface Oculus Home apparaît alors devant vous.

Il ne faut qu’une bonne dizaine de minutes pour déballer, régler le casque et configurer notre zone de jeu. On peut déjà se lancer une vidéo ou un jeu proposé. Contrairement à l’Oculus Go, se casque VR Oculus Quest est fait pour se déplacer et pour jouer debout. Si on s’approche d’un mur ou d’un meuble, alors une grille virtuelle apparaît. On sait donc exactement comment se situer dans la pièce, même si on ne voit que le monde virtuel.

Il n’y a aucune câble, aucun capteur à placer dans la pièce, c’est d’une simplicité absolue et on adore ça. Vous allez pouvoir emporter votre casque chez un ami très facilement, et jouer en quelques minutes. On est très loin des casques concurrents performants, tous reliés à des ordinateurs ou des consoles.

Une immersion impressionnante

Le fait de ne pas être câblé, offre une liberté de mouvement complète. Les capteurs de mouvements du casque font un travail vraiment remarquable et on peut sauter, se tourner d’un coup, bouger la tête de droite à gauche, sans noter le moindre décalage entre le mouvement réel et le mouvement à l’image. Idem pour les mouvements des mains avec les manettes, qui sont parfaitement synchronisés avec nos mouvements réels.

Je ne suis pas un gros joueur, mais c’est tellement fluide et les jeux proposés sont tellement bien faits, qu’on a réellement envie de se plonger dedans. Bien sûr, pour les vidéos c’est aussi grandiose, et pour le porno vous partez directement au milieu de la scène.

L’immersion est totale, attention quand même à bien brancher vos écouteurs et de ne pas utiliser les haut-parleurs si vos parents sont dans la pièce à côté, ils risquent de se douter de quelques choses… C’est un sans-faute en terme de plaisir, on a réellement l’impression d’y être, et mon Samsung Gear VR avec un smartphone intégré, fait clairement pâle figure à côté de cet Oculus Quest. Bien sûr, le prix est bien différent aussi…

Des jeux nombreux

Bien sûr, vous pouvez accéder avec votre casque Oculus Quest, à tous les sites proposant du contenu de réalité virtuelle. Tous les jeux et applications compatibles Oculus Go sont évidemment compatibles avec ce nouveau casque.

Des jeux exclusifs sont également de la partie, il y a en actuellement plus de 60 et Facebook (propriétaire d’Oculus) promet au moins 100 jeux pour la fin de l’année 2019. C’est très varié, avec des jeux à la première personne, des jeux de plateau, des immersions, des applications pour suivre des sports comme si vous étiez dans les tribunes, etc. C’est déjà très varié, avec des titres à jouer debout et d’autres assis en position statique.

Une autonomie toujours limitée

oculus quest test

C’est toujours le même problème pour ce type de matériel portable. Il faut une batterie, mais il faut aussi que le casque soit assez léger pour être porté le plus agréablement possible. Du coup, les concepteurs font des compromis.

En moyenne, vous allez pouvoir rester en immersion pendant 2 heures. Sur des titres peu gourmand, vous pouvez espérer jouer 3 heures non-stop avant de devoir recharger le casque. Pour jouer avec des amis, vous pouvez streamer les images sur un écran TV, mais alors l’autonomie se réduit à une heure de jeu environ.

Heureusement, Oculus fourni un câble de 3 m de long, qui nous permet de continuer à jouer en branchant notre matériel. Pour les jeux où on reste assis ou pour mater des vidéos coquines allongé dans notre lit, ça ne pose pas de problème d’avoir le câble derrière nous. Pour des jeux de tir plus vif, où on se tourne dans tous les sens, c’est déjà plus problématique.

On note également que les manettes fonctionnent à l’aide de piles et non de batterie. Je pense que c’est plutôt bien, pour éviter de tomber en panne, et devoir attendre le chargement des manettes pour continuer à jouer. Si on a plusieurs piles rechargeables à la maison, ce sera beaucoup plus pratique.

Le verdict : Mon avis sur l’Oculus Quest

C’est clairement ce qui se fait de mieux pour la réalité virtuelle, en 2019 ! Les performances sont similaires à celles d’un HTC Vive Pro, avec même une qualité d’image plus propre et un effet grille qui a presque complètement disparu (presque…). Il n’y a plus aucun câble, on est libre de bouger comme on le veut, et ça fait clairement la différence en terme de confort et d’immersion.

L’utilisation est très simple. C’est aussi simple que de brancher une console, et c’est une des forces de cet Oculus Quest. En quelques minutes, avec un paramétrage très rapide, on aura déjà les manettes en main, pour vivre des aventures virtuelles épatantes ou des séances de relaxation érotiques inoubliables.

Bien sûr, le prix (à découvrir ici) pour la version 128 Go, fait un peu mal au porte-feuille, mais c’est clairement le prix de la qualité et de la liberté. Une version 64 Go est moins chère (voir ici), mais ça me semble juste étant donné la taille des jeux. Ça reste cependant moins cher que les casques VR filaires, qui nécessite aussi un ordinateur puissant pour fonctionner. Ici, c’est autonome, vous n’aurez rien besoin de plus que ce super casque Oculus Quest !

 

Commandez ce casque